Lons-le-Saunier : Cas prioritaire

Dans la nuit de vendredi à samedi, alors que beaucoup de monde a tendance à s'y amasser pour trois fois rien, un homme venu lui aussi se présenter de sa propre initiative aux urgences du centre hospitalier de Lons-le-Saunier a trouvé l'astuce ultime pour être pris en charge sans avoir à attendre son tour.

Armé d'un couteau brandi en l'air de manière menaçante, il sera en effet parvenu à attirer très vite l'attention du personnel, alors à même de confirmer sans plus tarder la… gravité de son état mental : un mal qui lui avait déjà été diagnostiqué par le passé au sein de ce même service (où il était cette fois-là entré avec une arme à feu) et aura donc facilité ce coup-ci son transfert direct en unité psychiatrique…

.
Publié le mardi 10 juin 2014 à 09h44

Confirmez-vous la suppression ?