Belfort : Chat alors !

Considérés comme un véritable fléau dans beaucoup de grandes villes, les pigeons ne sont au final pas si incommodants que cela à bien y réfléchir. Alors certes, ça ne fait naturellement jamais plaisir de visiter des monuments mouchetés de guano ou de se prendre soi-même une cargaison tombée du ciel, mais cela vaut toujours mieux que de subir les assauts d'une tripotée de chats errants, tout aussi nombreux mais autrement plus agressifs quand l'envie leur en prend.

Un état de fait dont peut témoigner une Belfortaine de 31 ans, assaillie dimanche dernier en début de soirée par une demi-douzaine de matous sortis de nulle part, alors qu'elle promenait à l'orée d'un bois son caniche nain en compagnie de sa fille, aux Terrasses du Mont.

Cible première du guet-apens, le meilleur ennemi des félins aura fait l'objet d'un acharnement tout particulier en encaissant coups de griffes et coups de dents répétés avant d'être délaissé au profit de la jeune enfant, mordue à une jambe et aux bras jusqu'à se faire percer une veine.

Secourues par les pompiers sitôt l'offensive levée, les deux victimes auront respectivement pris le chemin des urgences vétérinaires et de l'hôpital, pour y être soignées et recevoir en prime un traitement contre la rage à titre préventif…

GéPé
Publié le mercredi 24 juillet 2013 à 12h14

Confirmez-vous la suppression ?