Circulation, stationnement : les propositions des candidats

Jean-Louis Fousseret, PS
"Besançon sera dotée d’un tramway. 15 km en site propre relieront l’hôpital Jean-Minjoz et la ZAC des Hauts de Chazal, Planoise, le centre-ville, la gare Viotte, les Vaîtes, Palente-Orchamps et la zone commerciale de Chalezeule. Ce projet sera complété par le TCSP nord qui permettra l’accès à la gare Viotte depuis les haltes ferroviaires de Miserey, d’Ecole-Valentin et des Portes de Vesoul. La Ville mettra à disposition des automobilistes, à l’ouest et à l’est, des parkings relais sécurisés. Comme à Témis et à Micropolis, ils proposeront de multiples services. La Ville poursuivra sa politique de stationnement. Besançon est la ville de France dont le centre compte le plus grand nombre de places de stationnement gratuites (3 450). Le centre compte en outre 2 440 places réglementées sur voirie, 1 600 places en 6 ouvrages et 480 places en enclos. Soit un total de 8 000 places ! J'améliorerai cependant la qualité du stationnement et son adaptation aux besoins. S’agissant du stationnement des résidants du centre-ville et de Battant, je le rendrai plus facile, notamment avec des abonnements "riverains" à tarifs adaptés en parkings en ouvrage.
Je prends l’engagement de continuer à développer les pistes et bandes cyclables dans la ville, à raison de 5 km supplémentaires chaque année. La Ville étendra le dispositif Vélocité, en aménageant de nouvelles stations et en d’autres quartiers."


Jean Rosselot, UMP
"Je l'ai déjà dit : je m'engage à fluidifier substantiellement la circulation en ville en l'espace de 18 mois. Il faudra restructurer les sens de stationnement de certains axes qui posent problèmes, comme la rue de Vesoul ou l'avenue Montjoux, que je ferai passer en sens unique. Je construirai également six carrefours de nouvelle génération et six parkings relais gratuits aux entrées principales de la ville, avec navette mini-bus allant de ces parkings jusqu'au centre-ville. Pour cela, je réquisitionnerai dans un premier temps les friches, comme celle de la Pomona, à Viotte, et du Port fluvial avenue Gaulard. Je sais qu'il y a un projet à cet endroit, mais ce ne sera pas incompatible avec la construction d'un vaste parking. Enfin, pour finir avec le stationnement, j'entends instaurer un nouveau système en centre-ville : la première heure de stationnement sera gratuite, ce qui permettra aux gens de venir faire leurs courses en centre-ville.
J'entends également dès mon élection mettre les principales lignes de bus en site propre, sans attendre 2013. Pour cela, quelques aménagements suffisent. Des aménagements qui changeront la vie des Bisontins ! Il faudra également requalifier d'urgence les entrées de ville, à commencer par les rues de Belfort, de Dole et de la 1re armée."


Philippe Gonon, MoDem
Philippe Gonon veut limiter encore plus la circulation automobile dans la Boucle, "sans léser les commerçants". Pour cela, il propose de créer des "mini bus électriques, propres, fréquents et gratuits" et mise sur "le développement du vélo en location". "Tous les parkings ceinturant la Boucle seront payants", peut-on lire dans le projet du MoDem. "Des parkings-relais seront installés en périphérie et reliés au centre-ville par des navettes rapides en bus. Philippe Gonon envisage d'instituer une carte multi-transports, inspirée de la carte orange en région parisienne. "Grâce au contournement routier enfin achevé, à la mise en service de "l'étoile ferroviaire" et à la création de parkings extérieurs, Besançon parviendra à fluidifier son trafic". Mais en attendant l'achèvement du contournement, Philippe Gonon propose la gratuité de l'autoroute entre Chemaudin et Marchaux : "C'est possible, l'exploitant est d'accord à condition que sa concession soit prolongée de deux ans".
Autres innovations : la construction d'un pont à la sortie du tunnel de la Citadelle, côté Rivotte, afin de désenclaver les Prés-de-Vaux, et la réalisation de deux passerelles piétonnes et cyclistes, entre les secteurs Marulaz et du lycée Pasteur d'une part et entre la rue Champrond et le temple du Saint-Esprit de l'autre.
Publié le mercredi 23 janvier 2008 à 12h03

Confirmez-vous la suppression ?