Le plan de Jean Rosselot

Jean Rosselot présentera dans quelques jours ses "40 propositions pour Besançon". En avant-première, voici quelques éléments qui devraient figurer dans le programme du candidat UMP aux municipales.


Lieux touristiques
Décidé à frapper fort au niveau du tourisme, Jean Rosselot annonce vouloir rendre la Citadelle… gratuite ! Il veut également y installer un restaurant, ainsi que des nouveaux lieux de culture et de rencontre.

Entreprises
Stopper l’exil des entreprises bisontines est pour Jean Rosselot l'un des enjeux majeurs du prochain mandat. Le candidat UMP envisage d'alléger la fiscalité locale sur les entreprises, ce qui, assure-t-il, "favorisera la création et le maintien de nos emplois". Toujours au rayon "emploi" du programme, Jean Rosselot envisage de créer une nouvelle zone franche urbaine.

Crèches, écoles…
Jean Rosselot projette d'aider à la création de nouvelles crèches, et notamment de crèches d'entreprises. Il annonce également vouloir augmenter les crédits de fonctionnement des écoles, et instaurer la gratuité dans les domaines de la culture et des transports pour les scolaires.
Le candidat veut également assouplir les horaires d’ouverture des crèches et donner la priorité aux familles monoparentales pour l’accès aux modes de garde et aux activités périscolaires.

Recourir à la vidéosurveillance
Jean Rosselot est bien décidé à aborder un sujet encore un peu tabou : celui du recours à la vidéosurveillance (ou "vidéoprotection", terme que préfère employer le candidat). "Je ne vois pas en quoi il serait contraire aux droits de l'homme et aux libertés individuelles d'assurer la sécurité de tous", expliquait-il récemment à l'occasion d'une rencontre-petit déjeuner.

Faciliter l'achat des logements HLM par les locataires
Jean Rosselot veut "créer des conditions favorables permettant aux plus modestes de devenir propriétaires de leur logement à concurrence de 1 % du parc social." Avec un principe assez simple : plus le locataire aura passé de temps dans son logement, plus le prix d'achat baissera.

La restructuration de Saint-Jacques
Dans ce qui sera l’ancien hôpital Saint-Jacques, Jean Rosselot veut créer une unité de vie pour personnes âgées, un centre d’accueil pour les femmes en difficulté, un accueil spécifique pour la jeunesse en difficulté et un lieu d’information pour les personnes handicapées, toutes ces structures travaillant en synergie.
Publié le mercredi 30 janvier 2008 à 11h05

Confirmez-vous la suppression ?