Besançon : Contagieux à l'extrême

Outre celui de la grippe et de la gastro qui reviennent inlassablement chaque année, cet hiver, un autre redoutable virus tend à se propager dangereusement dans le pays. Un virus de type cryptolocker, capable de contaminer en un temps record tout un parc d'ordinateurs connectés en réseau. Comme c'est arrivé la semaine dernière à Besançon, où il a mis out l'ensemble du parc informatique municipal durant 24 heures, après avoir surgi de la pièce-jointe d'un mail qui semblait digne de confiance.

Déjà passé par plusieurs agglomérations, il a pour particularité de crypter les données, qui nécessitent alors une clef pour être de nouveau accessibles. Clef que l'auteur du courriel piégé se sera gentiment proposé de donner… ou plutôt de vendre, par le biais d'une demande de rançon (d'un montant resté secret).

Mais préférant - pour une fois - tirer à l'économie, la ville aura choisi de se tourner vers l'éditeur de son antivirus pour obtenir un antidote et éradiquer le nuisible de sa cinquantaine de machines infectées.

.
Publié le mardi 10 février 2015 à 09h27

Confirmez-vous la suppression ?