Gray (70) : Coup de blues

Surfant sur la vague des immolations en série, un habitant de Gray, chômeur en fin de droits, envoyait dans le courant du mois de février une missive à François Hollande dans laquelle il menaçait ouvertement de se réduire en cendres à son tour… si ses 1 500 euros d'amendes impayées (la plupart pour stationnement interdit) continuaient à lui être constamment réclamés.

Reçu et traité avec attention par les petites mains de l'Elysée le 14 février, son inquiétant courrier aura surtout abouti à une visite des gendarmes à son domicile, pour s'assurer de son état de santé. Les idées noires vraisemblablement laissées au placard (pour combien de temps ?), l'homme de 44 ans, surpris en plein apéro en compagnie d'une voisine, aura alors assuré que tout allait bien.

Le Trésor Public attend donc toujours son chèque avec impatience.

C.R
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?