Besançon : Coup de sang

Pour continuer sur la thématique des stationnements à problèmes, un automobiliste quadragénaire, commerçant de profession, avait hier rendez-vous devant le tribunal correctionnel de Besançon, suite à l\'altercation qu\'il avait eue mercredi au matin avec un conducteur désinvolte dans le quartier de Saint-Ferjeux.

Stationné en vrac sur le bord de la route le temps d\'un rapide mais dispensable retrait d\'argent à un distributeur, ce dernier s\'était attiré les foudres de l\'accusé, bloqué derrière son véhicule. L\'un affirmant qu\'il pouvait passer, l\'autre lui soutenant le contraire, les deux hommes avaient alors goûté à leurs paluches respectives et même davantage : le prévenu du jour, un couteau à cran d\'arrêt entre les doigts, avait ainsi gratifié le conducteur sans gêne d\'une balafre courant du front à la joue.
Conscient de sa bourde, il avait par la suite tenté de porter secours à sa victime, ressortie de l\'hôpital avec six jours d\'arrêt de travail et un plus grand nombre encore de points de suture.

Expliquant son geste comme une réaction de défense \"accidentelle\" face à la pluie de coups qui s\'abattait sur lui, l\'agresseur, qui était bel et bien le seul à comparaître devant les juges, aura écopé d\'une peine de 10 mois de prison avec sursis.

C.R
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?