Besançon : De vrais flambeurs

Surtout, ne pas brûler la chandelle par les deux bouts : tel est le grand défi que s'est lancé la municipalité bisontine en 2015 pour faire face aux restrictions budgétaires. Le problème, c'est que certains de ses habitants n'entendent pas lui faciliter la tâche. Notamment dans le quartier des 408, où depuis le début de l'année (et encore dimanche soir) ce sont des transformateurs électriques que l'on incendie à tour de bras… en faisant à chaque fois partir un peu plus en fumée l'enveloppe annuelle consacrée à l'éclairage public. Tant et si bien qu'il n'en reste aujourd'hui que… la moitié.

Sur les 300 000 € de budget que la ville s'accorde dans ce domaine, 150 000 ont en effet été dépensés en à peine 3 mois pour rétablir l'éclairage dans ce seul quartier qui coûte déjà cher en caméras de surveillance. Une situation ruineuse qui a récemment motivé Jean-Louis Fousseret à solliciter un petit coup de pouce du ministère de l'Intérieur…

.
Publié le mardi 7 avril 2015 à 10h47

Confirmez-vous la suppression ?