Besançon : Ding, daing, bang

Si pour vous comme pour nous Pâques est synonyme d\'œufs en chocolat, il en est d\'autres pour qui cette fête restera désormais associée à… une variété très peu digeste de pruneau. Nous voulons parler de ce groupe d\'amis qui, dimanche soir vers 22h à bord de leur voiture, ont été la cible d\'un coup de feu en sortant de Besançon.

Tiré sans explication par un automobiliste qui leur collait au train dans la rue de Dole, le projectile se sera logé à l\'arrière du véhicule sans heureusement faire de blessés parmi les occupants qui ont bien sûr déposé plainte au commissariat, dans l\'espoir que ce mystérieux crétin de Pâques, actuellement recherché, se fasse un jour sonner les cloches.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?