Besançon : Des balles qui se perdent

Etant donné que cela n\'a rien d\'une première, on ne s\'étonnera pas franchement qu\'un semblant de chasse à l\'homme ait eu lieu le week-end dernier à Besançon, dans la nuit de vendredi à samedi. Ce qui nous interpelle davantage, c\'est l\'application avec laquelle l\'auteur des coups de feu se sera acharné à manquer sa cible.

Que c\'ait été volontaire ou non, il va sans dire en tout cas que cette (mal)adresse n\'aura pas été pour déplaire au gibier du soir : un habitant du quartier Montrapon, bien inspiré aussi de s\'être réfugié derrière sa voiture après avoir perçu une première détonation.

Manifestement attendue de pied ferme, cette bête acculée, qui s\'apprêtait à quitter un parking en bordure du boulevard Churchill au moment des faits, se sera alors évité une lourde indigestion d\'une demi-douzaine de balles, en partie logées dans la carrosserie de son véhicule.

Par qui et pourquoi ? Là est l\'énigme que les enquêteurs devront désormais résoudre… ou au moins essayer d\'éclaircir.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?