Franche-Comté : Vice caché

Après un hiver relativement doux, l'arrivée imminente du printemps semble elle aussi s'annoncer sous les meilleurs auspices ! Depuis une semaine en effet, le beau temps s'est installé en Franche-Comté et une bonne partie de la France. Une clémence à laquelle notre ciel capricieux ne nous a pas souvent habitués… et qui donc ne pouvait que cacher quelque chose.

Car apparemment, aussi agréable soit-il de pouvoir profiter d'un soleil généreux, les conditions météorologiques actuelles (peu de vent, nuits froides et journées chaudes…) seraient surtout « propices à l'accumulation de particules fines dans les basses couches de l'atmosphère » selon l'ATMO, avec des taux dépassant hier dans le Doubs, le Jura et une trentaine d'autres départements le seuil des 80 microgrammes de PM10 par mètre cube !

Si l'on ne sait trop ce que cela représente vraiment, paraît-il qu'il en va d'un sérieux pic de pollution dont nos poumons et la planète se passeraient bien.

Du coup, quand la qualité de l'air n'est pas bonne, vous connaissez la chanson ! Pour vos trajets, réduction de vitesse et transports en commun sont notamment conseillés.

De là à proposer la gratuité de ces derniers comme Paris, Reims, Caen ou Grenoble en cette fin de semaine, Besançon, où l'air est le moins respirable de la région, n'y songe pas pour l'instant. Après tout, comme le souligne le chef du service hygiène et santé de la mairie, le taux de particules enregistré y est encore 10 à 20 fois moins important qu'en Chine…

Vu comme ça, pas de quoi s'en faire… ni donc espérer un geste commercial et citoyen de Besançon Mobilités avant de commencer à crever la gueule ouverte.

.
Publié le vendredi 14 mars 2014 à 12h04

Confirmez-vous la suppression ?