Des films ouzbek et chinois primés au Festival des Cinémas d\'Asie de Vesoul

Le jury du Festival international des cinémas d\'Asie (FICA) de Vesoul, présidé par le réalisateur coréen Lee Myung-se, a décerné un Cyclo d\'or à \"P.S.\" de l\'Ouzbek Elkin Tuychiev, ex-aequo avec \"Addicted to love\" du Chinois Liu Hao, ont annoncé mardi les organisateurs.
\"Les styles totalement différents [des deux films] ont capté l\'attention du jury international\", ont-ils précisé.

Le film \"P.S.\", qui \"aborde les mythes et la folie en une construction cinématographique qui traduit les réalités complexes de la vie contemporaine\", a également reçu le Prix du Jury NETPAC (Network for the Promotion of Asian Cinema) et il a été désigné comme le \"coup de coeur\" du jury Emile Guimet.
Le Prix Emile Guimet (offert par les Amis du Musée national des arts asiatiques de Paris) a été décerné à \"Addicted to love\" de Liu Hao pour sa \"pudeur, [sa] tendresse et [son] humour\", ses \"personnages émouvants\" et son \"traitement cinématographique original\".
\"Addicted to Love\" a également reçu le Prix Langues\' O (offert par l\'Institut national des langues et civilisations orientales).
Un Cyclo d\'Or d\'honneur a été attribué au fondateur et directeur du Festival international du film de Pusan (Corée du Sud), Kim Dong-ho, pour \"l\'ensemble de son action en faveur du cinéma\". Il a par ailleurs reçu la médaille de la ville de Vesoul.
\"Running Among the Clouds\" de Amin Farajpoor (Iran) a reçu le Grand Prix du jury international \"pour son courage et son style\", ainsi que le prix du jury lycéen.
Le jury international a donné une mention spéciale à \"Where are you going\" de Park Chur-woong (Corée), afin \"d\'attirer l\'attention sur le travail prometteur du réalisateur coréen\".

Le FICA, qui a présenté cette année 90 films rares ou inédits, a réuni du 8 au 15 février 2011 près de 28.700 visiteurs, soit 10% de plus qu\'en 2010.

La 18e édition aura lieu du 14 au 21 février 2012.

L. L.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?