Des parents en justice pour maintenir leurs enfants dans le privé dans le Jura

Le tribunal de grande instance (TGI) de Lons-le-Saunier (Jura) a examiné mardi la requête d'une famille contre une école privée de la ville qui refuse la réinscription de ses trois enfants en invoquant des divergences pédagogiques.

En fin d'année scolaire 2009-2010, les Badereddine ont appris que leurs enfants, scolarisés en 5e et au lycée, ne seraient plus acceptés dans l'établissement à la rentrée. Le père avait alors saisi la justice.
Les représentants de l'école catholique Sainte-Marie (collège et lycée) imputent leur refus d'accepter les enfants à des "visées pédagogiques divergentes".
L'établissement dit fonctionner selon "un principe de coéducation reposant sur la confiance et le dialogue" qui aurait été mis à mal depuis que l'aînée, âgée de 16 ans, est passée en conseil de discipline pour avoir violemment insulté un camarade.
Selon la direction de l'école, "il est donc impossible d'accueillir scolairement et éducativement ces élèves".

Pour la famille, c'est "une exclusion déguisée".
"Les arguments mis en avant par l'école concernant le non respect du projet pédagogique ne sont pas démontrés", a estimé mardi Me Alexandre Maillot, avocat des plaignants.
"L'enseignement catholique est ouvert à tous, mais l'école nous dit qu'elle sélectionne qui elle veut. La volonté de l'établissement est de se débarrasser des enfants de la famille Badereddine, d'origine algérienne, alors que mes clients sont très satisfaits de l'enseignement dispensé", a-t-il ajouté.

La justice a précédemment décidé à titre conservatoire du "maintien des trois enfants au sein de l'établissement". Il continue de les accueillir dans l'attente de la décision que rendra la chambre civile du TGI le 14 décembre.

L. L.
Publié le mercredi 10 novembre 2010 à 16h44

Confirmez-vous la suppression ?