Doubs : Désolé, c’est l’habitude

Pour qui est coutumier des séjours en garde à vue, fuir et malmener les forces de l'ordre a vite tendance à devenir un réflexe. Y compris quand, pour une fois, celles-ci cherchent moins à vous coffrer qu'à vous aider ! En juillet dernier, c'est ce dont s'est rendu coupable à Saint-Vit un cyclomotoriste de 28 ans.

Alors qu'il venait en effet de chuter lourdement après avoir percuté une voiture, c'est d'un coup de poing en plein visage que cet individu déjà connu notamment pour usage de stupéfiants et détention d'arme aura accueilli instinctivement l'un des deux gendarmes venus prendre de ses nouvelles et le secourir.

Aussi prompt à se relever tout seul pour échapper au second homme en bleu, il aura alors été pris d'une telle peur panique qu'il aura fallu pas moins de 3 décharges de Taser pour parvenir à le calmer et le maîtriser.

Regrettant depuis avoir réagi de la sorte, il n'en a pas moins été condamné le mois dernier à 6 mois de prison ferme et 400 € de dommages et intérêts, par le tribunal correctionnel de Besançon.

.
Publié le vendredi 12 février 2016 à 09h24

Confirmez-vous la suppression ?