Doubs : Double cheese

En dépit de sa couleur grise, ce radar automatique était bel et bien devenu sa bête noire : implanté en bordure de la RD 72 entre Salins-les-Bains et Pontarlier, il avait effectivement eu l\'audace d\'immortaliser à deux reprises et en très peu de temps ses allées et venues en voiture. La première fois pour l\'avoir vu dépasser les 110 km/h sur cet axe normalement limité à 90, et la seconde pour l\'avoir contrôlé à… 91 km/h (vitesse retenue).

Un \"acharnement\" doublé de provocation qui avait du coup motivé ce jeune conducteur de 23 ans à venir s\'expliquer d\'homme à machine avec l\'horripilant photomaton, qu\'il avait alors recouvert de peinture une nuit d\'avril 2012… avant d\'attirer rapidement l\'attention des gendarmes pour s\'en être un peu trop vanté.

Ravalant inversement sa fierté en garde à vue, il reconnaissait les faits en ayant tout d\'abord tenté d\'en attribuer la paternité à des \"amis\" qui, sans doute, auront apprécié moyennement la dédicace. Surtout pour encourir ensuite à sa place une peine maximale de 5 ans de prison et 75 000 € d\'amende !

Ce à quoi l\'auteur des dégradations, jugé seulement la semaine dernière, aura su échapper, en écopant tout juste de 40 heures de travaux d\'intérêt général en plus d\'une première mention sur son casier judiciaire.

(Photo d\'illustration)

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?