Jura : Droit au fric

Quand on a un frère footballeur, on imagine que bien grande doit être la tentation de vouloir suivre son exemple en touchant des sommes astronomiques sans trop se fouler.

Pour ce qui est d'y céder, la sœur ainée de l'ancien attaquant franco-turque du FC Sochaux Mevlüt Erding y sera justement allée sans état d'âme ! Présentée hier devant le tribunal correctionnel du Jura, cette mère de famille de 43 ans était amenée à répondre de fausses déclarations et de détournement d'allocations.
De 2007 à 2011, elle aurait ainsi grugé la CAF et le Conseil général du Jura de quelque 38 000 €. Pas de quoi rivaliser avec le salaire mensuel de son frangin chez les Verts de Saint-Etienne, mais quand même…

Prétendument séparée de son mari sans qu'aucun divorce ni changement d'adresse n'ait été signalé, la quadragénaire domiciliée à Saint-Claude aurait, durant cette période, cumulé les aides auxquelles elle aurait pu prétendre s'il avait réellement été mère célibataire en charge de ses quatre enfants.

Récoltant ainsi de bon gré les primes pour « parent isolé », les allocations logement, le RSA ou encore le RMI, elle se serait selon ses dires rendue coupable de « négligence ». Une négligence décelée 5 ans plus tard par l'URSSAF qui lui valait tout de même de comparaître pour la troisième fois devant la justice.

Egalement inculpé, son époux, "revenu" auprès d'elle en 2011, n'aura quant à lui pas jugé nécessaire de faire le déplacement pour plaider sa cause. Actuellement en Turquie, il se dit étranger à toute magouille. Comprenez qu'il n'y a en effet rien d'anormal à ce que le couple ait continué à partager un compte bancaire commun durant leurs années de supposée séparation.

N'émettant pour sa part aucun doute quant à leur culpabilité partagée, le procureur de la République a mis le jugement en délibéré au 1er octobre, non sans requérir l'indemnisation des organismes floués (10 400 € ont déjà été restitués par remboursements mensuels)… et un mois de prison avec sursis. Vu comme ça, on comprend mieux la motivation à récidiver.

C.R
Publié le mercredi 11 septembre 2013 à 15h28

Confirmez-vous la suppression ?