Besançon : Du feu à l’eau

Par la faute de quelques individus, Planoise a acquis au fil des années la réputation d'un quartier mal famé où l'on ne fait que brûler des voitures. Et c'est bien dommage d'en avoir une vision aussi étroite ! Car derrière les brasiers criminels, Planoise cache un visage bien différent : celui d'un quartier où l'on est en vérité tout autant capable de… vandaliser les bouches à incendie.

Lancée dans la région parisienne, cette nouvelle mode, inspirée par la canicule que nous subissons actuellement, consiste à faire sauter les bouchons des fameuses bornes rouges pour se rafraîchir en pleine rue sous des geysers d'eau fraîche. Comme c'est donc arrivé samedi à 5 reprises dans la capitale comtoise.

Mais voilà, non seulement dangereuses pour qui les prendrait en pleine poire, ces puissantes projections sont en outre un gaspillage fort regrettable d'une ressource des plus précieuses. Ce que n'ont visiblement pas trop compris les instigateurs de ces douches à ciel ouvert, en accueillant à chaque fois avec des cailloux les agents venus fermer les vannes.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?