Besançon : La folie des grandeurs ?

Dans la capitale comtoise, les gros chantiers se suivent mais ne se ressemblent pas. Alors que le tramway a en effet pris du service l\'an passé avec quelques mois d\'avance à la grande satisfaction de Jean-Louis Fousseret, c\'est inversement avec un peu de retard que le centre commercial des Passages Pasteur va ouvrir ses portes en fin d\'année. Au grand agacement du premier édile bisontin.

Initialement prévue pour la rentrée de septembre (comme ce fut le cas pour le tram), l\'inauguration devrait finalement n\'avoir lieu qu\'en « fin octobre début novembre » selon une responsable du projet.

En raison du temps perdu par certains ouvriers obligés de se garer à plusieurs centaines de mètres du chantier pour décharger leur matériel ? On pourrait le croire, mais a priori non, les travaux ayant bien été finis en temps et en heure. Ce serait ainsi davantage lié à d\'autres difficultés (bien plus fâcheuses) : celles de louer l\'ensemble des cellules commerciales mises à disposition.

A l\'heure actuelle, on nous explique effectivement que « beaucoup de négociations sont encore en cours », « nombreuses [étant] les enseignes qui se décident aujourd\'hui au dernier moment, dans un marché beaucoup plus volatil qu\'avant ». Ce qui fait qu\'à 2 mois de la date initiale d\'ouverture, bien des espaces n\'ont toujours pas trouvé preneur.

De quoi encore espérer voir s\'implanter la Fnac en ces lieux ? Eh bien… non. L\'enseigne, dont les rumeurs d\'implantation à Besançon sont au moins aussi anciennes que le projet des Passages Pasteur, s\'y est apparemment d\'ores et déjà refusée.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?