Besançon : Espèce en voie d’extinction

Comme nous vous l\'annoncions en début de semaine, Besançon a officialisé lundi le lancement d\'une application mobile permettant le paiement du stationnement à distance. Une nouveauté dont on a depuis appris qu\'elle motivera d\'ici peu la municipalité à… rendre payantes 200 à 300 places du (proche) centre-ville qui ne le sont pas encore.

Figurerez-vous parmi ceux qui, au sens propre, vont en faire les frais ? Si les rues Krug, Delavelle, Diderot ou encore les secteurs Saint-Jean, Arènes et Gare d\'eau sont vos emplacements de prédilection, nous sommes dans le regret de vous annoncer que oui. Toutes nos futures condoléances pour votre porte-monnaie !

De son côté, la ville justifie cette décision par sa volonté de « tout uniformiser » ; ces îlots étant bien souvent enclavés entre deux zones à parcmètres.

On aurait alors bien proposé que tout devienne gratuit, mais d\'après le premier édile bisontin, étendre le stationnement payant (notamment aussi entre 12h et 14h) est « le seul moyen pour obtenir de la fluidité ». Et effectivement ! Quand plus personne ne voudra s\'aventurer au centre-ville, y circuler n\'aura jamais été aussi facile.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?