Est-ce que la région publie des fake news sur internet ?

Les superlatifs ne manquent pas : chef-d'œuvre, bonheur, beauté à couper le souffle, émouvante, belles pierres, charmante, fascinante, etc.

On pourrait encore énumérer un long moment les adjectifs employés pour décrire la ville de Besançon dans un article publié par le site belge ParisMatch.be.

Bref, pour ce site, Besançon ça vend du rêve.

Mais qui se cache derrière ce texte et pourquoi celui-ci a été publié ?



Tout d'abord, cet article publié sur un site étranger ressemble beaucoup à celui qui a été diffusé sur un site anglais il y a quelques mois.

Une fois encore, l'article est orienté et fait passer la ville de Besançon pour un véritable paradis sur terre.

Mais, cette fois, l'article est signé. Et cela nous permet d'en savoir plus.

Tout d'abord, il y a déjà eu d'autres articles du même genre publié sur le site belge de Paris Match. On peut noter celui sur « 9 sites Unesco de Bourgogne-Franche-Comté à découvrir absolument ».

Les deux articles sont signés Maryline Pouchain et renvoient des liens vers les sites France.fr et http://patrimoine.bourgognefranchecomte.fr.

Un autre article qui vente les mérites de Dijon est signé par une autre rédactrice, Carine Dufay. Un texte qui renvoie également vers les mêmes sites de la région.

Pour Nicolas Lorenzon, consultant en référencement, il s'agit simplement d'une campagne de communication.

Il est cependant difficile de déterminer qui a commandé cette communication sur le web.

Cela peut être une initiative personnelle des rédactrices, mais le fait qu'elles soient déjà deux rend la chose peu probable.

Il est donc plus vraisemblable qu'il s'agisse d'une initiative d'une agence de communication (web) ou d'un organisme de la région voire de France.fr directement.

En résumé, le fait que ces articles sont publiés sur des sites européens fait penser à une campagne pour favoriser le tourisme de notre belle région à l'aide de textes grandiloquents et un peu creux.

Pas tout à fait des "fakes news"



Cela ressemble à une « fake news », puisqu'aucun travail journalistique n'a été véritablement effectué, d'après la définition de Wikipedia sur les fakes news :

Les fake news [....] sont des informations délibérément fausses (la langue anglaise différencie false, que l'on traduit par « faux » et qui sous-entend la notion d'erreur, et fake, qui signifie « truqué » et sous-entend l'intention d'induire en erreur) émanant d'un ou plusieurs individus (par le biais de médias non institutionnels, tels les blogs ou les réseaux sociaux), d'un ou de plusieurs médias, d'un homme d'État dans l'exercice de ses fonctions et disposant des moyens que celles-ci lui procurent ou, plus rarement, de tout un gouvernement.

Mais, c'est surtout un « publi-rédactionnel » comme on en trouve parfois dans certains journaux et magazines puisque les articles qui ont été identifiés n'ont pas de vocation politique.

L'objectif est donc simplement de faire venir des touristes dans notre région. C'est devenu une pratique courante puisque les collectivités travaillent beaucoup avec Internet.

On peut citer, par exemple, la région PACA qui arrive à obtenir des publications à vocation publicitaires dans différents journaux belges normalement peu intéressés par cette région :
http://www.lejournaldelevasion.be/newsletters/item/1890-la-magie-des-alpes-en-%C3%A9t%C3%A9
https://www.rtl.be/sport/tous-les-sports/velo/tourisme-bonne-frequentation-en-paca-cet-ete-577881.aspx

Les entreprises et les collectivités ont décidé d'exploiter toutes les solutions internet pour faire parler d'elles.

Si, au début, elles utilisaient les réseaux sociaux en quasi-exclusivité, elles ont maintenant de plus en plus recours à des sites web plus traditionnels pour arriver à obtenir de la visibilité.

Ces techniques permettent d'assurer la promotion à l'étranger et ainsi favoriser l'afflux régulier de touristes dans notre belle région.

Si ces techniques de publication pourraient être largement utilisées à des fins politiques (en publiant des informations trompeuses ou trop favorables sur une politique locale et sur un site internet situé hors de France), elles restent cantonnées à une utilisation à des fins de promotion touristique, peu différentes des campagnes d'affichages publicitaires classiques.

Le seul problème c'est que seul le message cryptique "en collaboration avec France.fr" vient aiguiller le lecteur sur la véritable intention de l'article...

Il semble donc logique que certains lecteurs prennent par erreur ces articles pour un vrai travail de journaliste.

Voici quelques articles publiés dans ce style :
https://parismatch.be/actualites/176087/en-bourgogne-allier-toursime-et-bons-vins-est-un-veritable-art-de-vire
https://parismatch.be/lifestyle/voyages/171331/besancon-lexperience-du-bonheur-entre-la-france-et-la-suisse
https://parismatch.be/lifestyle/voyages/166034/9-sites-unesco-de-bourgogne-franche-comte-a-decouvrir-absolument
https://parismatch.be/lifestyle/voyages/154285/loenotourisme-le-nouveau-city-trip-qui-rend-heureux
https://parismatch.be/lifestyle/voyages/154223/dijon-lepicurienne-raffinee
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?