Besançon : Faut-il ? Faut-il pas ?

Alors qu'a récemment été annoncé le recrutement de 26 policiers municipaux supplémentaires au fil du mandat en cours (dont 10 dès cette année), les discussions sur la politique de sécurité à mener à Besançon ont hier été des plus animées, lors du conseil municipal. Et notamment autour d'une question : faut-il armer les agents de la capitale comtoise ?

Cette interrogation, dans le contexte des récents attentats parisiens, plusieurs villes de la région se la sont déjà posées à leur échelle. A l'exemple de Montbéliard, Vesoul, Luxeuil et Lons-le-Saunier, dont la réponse a été unanime : niet !

Et c'est de pareille manière que la majorité bisontine a exprimé ce lundi son refus catégorique d'équiper ses policiers municipaux d'armes à feu, comme le réclamaient à l'inverse les élus de la Droite et de ses extrêmes.

En revanche, il a été acté que les agents de surveillance de la voie publique (9 policiers sur les 64 qu'emploie actuellement la ville) se parent d'ici peu de jolis gilets pare-balles.

.
Publié le mardi 20 janvier 2015 à 13h49

Confirmez-vous la suppression ?