Haute-Saône : Femme à louer

Des difficultés à joindre les deux bouts, on ne sait trop s'il en avait réellement. Ce qui est en revanche certain, c'est qu'entre juin 2010 et juin 2013, ce Haut-Saônois de 32 ans aura en tous les cas trouvé un moyen bien singulier de s'assurer un complément de revenu à la fin du mois… en prostituant sa compagne.

Une "activité" qu'il avait imposée à celle-ci après 4 ans d'une relation devenue compliquée (sous peine d'être battue à chaque refus et de passer toute une nuit enfermée nue dans les toilettes) et qui valait à ce proxénète d'un genre nouveau d'être jugé jeudi devant le tribunal correctionnel de Vesoul, après que sa victime eut donc finalement réussi l'été dernier à lui échapper et à abréger un calvaire qui durant 3 années aura vu défiler près d'une centaine de clients au domicile conjugal, pour plus de 13 000 euros de recettes (et 20 000 euros de préjudice moral d'après la cour), intégralement tombés dans la poche de monsieur, cela va sans dire.

Soit autant d'éléments à charge qui auront sans surprise fait pencher la balance judiciaire en la faveur d'une condamnation de l'accusé à 15 mois de prison ferme (plus 9 autres avec sursis) et à 2 ans de mise à l'épreuve.

.
Publié le mardi 9 septembre 2014 à 10h16

Confirmez-vous la suppression ?