Besançon : Gare à la douche froide

Nous ne sommes pas spécialement superstitieux. Mais quand on pense à la manière dont sa dernière grosse transaction immobilière a sombré, on ne peut que redouter un nouveau naufrage pour la municipalité bisontine, qui désormais cherche à liquider ses… anciens bains-douches de la rue Proudhon. En espérant pour sa part s'attirer une vague d'acheteurs.

Qu'en sera-t-il réellement ? La ville laisse 3 mois aux potentiels acquéreurs pour se manifester. En sachant qu'en cas de nouveau \"flop\", elle n'exclura pas d'étudier les offres inférieures aux 130 000 € de mise à prix (hors travaux) fixés pour ce bien, plutôt que de laisser couler l'affaire.

C'est toujours bon à savoir si vous hésitez à vous jeter à l'eau.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?