Gilet Jaune, blocage, agitation et violence (vidéos)

Le troisième acte du mouvement des gilets jaunes s'est déroulé globalement dans le calme du côté de Besançon (25).

Mais, quelques incidents violents ont quand même entaché la journée de manifestation du samedi 1er décembre 2018.

Tout d'abord, la situation était assez tendue du côté de la rue Thomas Edison de Besançon dès le matin.

Le journal l'Est Républicain rapporte qu'un commerçant a été frappé plusieurs fois au visage alors qu'il tentait de se rendre dans un dépôt de marchandises – en vain. Blessé, il a pris la fuite et porté plainte.

La situation avait fini par dégénérer quelques heures plus tard dans le secteur du centre commercial d'École Valentin ce qui a contraint quelques commerces à fermer momentanément.

Sur place, les altercations entre automobilistes, gendarmes et manifestants ont été nombreuses.

On parle ainsi d'un groupe de gilets jaunes qui a attaqué des gendarmes en début de soirée. Les dégâts matériels seraient conséquents et des blessés – côté gendarmes également – sont à déplorer.

Les automobilistes s'en sortent mieux avec seulement une vitre brisée et quelques rayures parmi les courageux qui ont souhaité défier les barrages.

Du côté du centre-ville ce n'est guère mieux puisqu'un photographe étranger a même été attaqué :



Des incidents qui pourraient se reproduire dès le week-end prochain, puisque de nouvelles actions sont prévues.





A lire : Une brève histoire des gilets jaunes à Besançon.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?