Besançon : Interpellation musclée

Au départ, cela ne devait être qu\'un contrôle d\'identité des plus banals. Mais finalement, ce n\'est qu\'après avoir dû faire siffler les balles qu\'une patrouille de la BAC bisontine sera parvenue à maîtriser un automobiliste un brin coriace, lundi en fin d\'après-midi, dans le quartier Planoise.

Alors que les forces de l\'ordre se dirigeaient vers sa voiture, l\'individu aura en effet été d\'avis de repartir en trombe, laissant tout juste le temps à un agent de se jeter dans l\'habitacle pour tenter en vain de couper le contact, tandis qu\'un second dégainait donc aussitôt son revolver et tirait par deux fois dans les pneus du véhicule qui terminait sa course au pied d\'un talus.

A son bord, un solide gaillard de plus de 2m dont le délit de fuite s\'expliquait rapidement par la présence de deux armes à feu dans son coffre : un pistolet Sig Sauer 9mm et une mitraillette Uzi qui valaient à cet ancien légionnaire tireur d\'élite (aujourd\'hui reconverti dans le trafic de drogue et les faits de violence) d\'être placé en garde à vue… non sans avoir essayé une dernière fois de fausser compagnie aux policiers sur le chemin du commissariat.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?