Sochaux : Intervention litigieuse

A la différence de ces témoins d\'agressions qui ne bougent pas le petit doigt et préfèrent baisser les yeux, c\'est sans hésiter qu\'un quinquagénaire sochalien a pour sa part tenté samedi matin vers 4h de calmer les ardeurs d\'un jeune homme de 20 ans, occupé à tambouriner à la porte de l\'appartement de sa compagne.

Une initiative certes très louable (si tant est qu\'elle n\'ait pas uniquement été motivée par le désir égoïste de finir sa nuit) mais qui aura surtout permis de constater qu\'il n\'est pas offert à tout le monde de s\'improviser médiateur. Car loin de réussir à calmer le râleur que la donzelle avait sciemment laissé dans le couloir, l\'intervenant parvenait tout au plus à détourner le problème, en étant à son tour pris à partie.

S\'ensuivait alors entre les deux hommes une explication au pied de l\'immeuble, qui se terminait par le départ en voiture du jeune indésirable… et le vol plané du locataire de 53 ans, fauché au passage. Une cascade à deux entorses qui conduisait la victime à l\'hôpital de Belfort, tandis que le fuyard, après avoir laissé présager une tentative de suicide dans un SMS envoyé à des proches, se rendait finalement de lui-même au commissariat au cours de la journée.

Convoqué ce lundi devant le procureur, lui qui n\'était déjà pas franchement en avance sur son âge aura dû faire l\'impasse ce matin sur son épreuve de philo du baccalauréat.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?