Ironie du sort : des salariés de Pôle Emploi pourraient pointer au chômage

La grève de ce mardi 10 octobre 2017 a été particulièrement suivie en Franche-Comté. Ainsi, pas moins de cinq syndicats qui représentent des salariés de Pôle Emploi avaient suivi le mouvement.

Pour les grévistes, le gouvernement envisagerait de supprimer 1 500 à 2 000 postes dans les Pôle Emploi de France avec pour objectif la réduction des dépenses de près de 4 milliards d\'euros sur 5 ans.

Bien sûr, les agences de Franche-Comté pourraient être concernées et, en première ligne, des contrats aidés !

Ces contrats pourraient ne pas être reconduits ce qui, d\'une part, viendrait priver les effectifs des agences de personnels et, d\'autre part, conduirait au chômage de contractuels actuellement en poste.

D\'après la direction régionale des entreprises de la concurrence, de la consommation, du travail et de l\'emploi de Bourgogne-Franche-Comté, le chômage serait en baisse de 3,7% sur un an dans notre région (source).
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?