Pontarlier : Ivre de colère

Dimanche vers 5h du matin, en apprenant que sa compagne avait été placée en cellule de dégrisement au terme d\'une soirée trop arrosée, un Pontissalien de 24 ans a vu rouge. Rouge comme la robe de ces vins dont il avait apparemment lui-même abusé. Ce qui a particulièrement \"marqué\" les policiers.

Tout d\'abord insultés puis menacés de mort, les fonctionnaires en poste au commissariat auront en effet dû encaisser par la suite quelques battements d\'ailes de la part de l\'individu, maîtrisé avec difficultés puis conduit à l\'hôpital… où il aura alors fini par passer ses nerfs sur une cloison, défoncée à coups de tête.

Présenté dès hier devant le tribunal correctionnel de Besançon, cet homme déjà jugé l\'an passé pour des faits similaires (et condamné à 10 autres reprises) a écopé de 7 mois de prison ferme, dont 4 issus de la révocation d\'un précédent sursis.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?