Suisse : Just bourred

Pour laisser aux autres et garder eux-mêmes un souvenir impérissable de leur union, certains mariés savent jouer à fond la carte de l\'originalité. Quitte à faire du plus beau jour de leur vie un véritable désastre.

Ce parti pris audacieux a été avéré dernièrement à Montreux, chez nos voisins suisses, où une jeune épouse d\'une quarantaine d\'années a passé toute sa nuit de noces… au commissariat.

Dans quelles circonstances ? Celles d\'une fin d\'après-midi un peu trop arrosée, qui l\'aura vue abandonner ses convives pour aller se réfugier pieds nus et en pleurs dans une boutique, et alors y expliquer qu\'elle venait d\'être violentée par son homme.

Face à cette situation, les gérants du magasin « Le Mâle aimé » (ça ne s\'invente pas) prenaient la décision d\'appeler la police, qui interpellait en pleines festivités le mari et agresseur présumé. Lequel reconnaissait pour sa part s\'être disputé avec sa femme (ça commence bien), mais sans plus.

Constatant en parallèle l\'état d\'ébriété de cette dernière, les agents étaient finalement d\'avis de le croire lui, et de placer Madame en cellule de dégrisement pour la nuit. Elle aura d\'ailleurs confirmé la version de son conjoint, le lendemain de ce mariage inoubliable.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?