2015 : Une année qui nous sera chère ?

Ca y est, l'année touche à sa fin. Et comme à chaque fois, on croise tous les doigts pour que la suivante soit d'un meilleur (ou d'un moins mauvais) cru que les 365 jours qui viennent de s'écouler à une vitesse folle. Ce qui, hélas, ne dépend pas que de nous. Il y a bien sûr les imprévus, les aléas de la vie, qui d'un jour à l'autre nous tombent dessus sans que l'on n'y puisse grand-chose, mais pas seulement. Il y a aussi ces sempiternelles évolutions tarifaires qui peuvent aléatoirement faire mal ou plaisir au portefeuille. Et de ce point de vue-là, l'année à venir ne s'annonce pas forcément favorable.

Alors qu'à Besançon le coût du stationnement et des transports en commun va augmenter, dans toute la France, c'est le prix des timbres qui va pareillement être revu à la hausse (+7 % en moyenne), au même titre que ceux des assurances auto, complémentaire, habitation (jusqu'à +5 %), du gaz (+2 %) et de l'électricité. La chute fulgurante des prix du carburant devant quant à elle être ralentie par une taxation de 4 centimes supplémentaires sur le litre de gazole.

Tous ces chiffres vous donnent mal à la tête ? Attendez novembre de l'année prochaine pour acheter du Doliprane. Cet antalgique coûtera alors 5 centimes de moins qu'actuellement. Une bonne nouvelle (toutes proportions gardées) qui, notons-le heureusement, ne sera pas la seule pour certaines catégories de la population : la suppression de la première tranche de l'impôt sur le revenu (6 millions de foyers concernés), ainsi que la revalorisation du SMIC (+0,8 %) et du RSA (+0,9 %) étant notamment prévues.



En partenariat avec l'Institut Médical des Flatulences et l'Amicale des Dérangés Intestinaux,

Besac.com / FCzoom vous souhaite de très digestes orgies de fin d'année.
Publié le mercredi 31 décembre 2015 à 12h43

Confirmez-vous la suppression ?