L\'ange gardien de Luxeuil-les-Bains

Des personnes âgées qui se font agresser, cela devient malheureusement tellement fréquent que s\'en est presque banal. Mais un père de famille qui risque sa vie pour défendre la victime, c\'est beaucoup plus rare, et ça mérite d\'être souligné!

Samedi dernier à 17h30, une dame de 68 ans, en visite à Luxeuil-les-Bains en Haute-Saône, regagnait la gare à pied. A un croisement de rues, elle s\'est trouvée nez à nez avec deux hommes, qui l\'ont aspergée de gaz lacrymogène, lui ont arraché son sac à main, et l\'ont fait tomber par terre.
Un jeune couple qui se promenait à proximité, avec son bébé, a entendu la dame crier. Ni une ni deux, le papa s\'est précipité vers le corps allongé par terre, puis s\'est lancé à la poursuite des deux agresseurs, qui s\'enfuyaient en courant.
La course dure plusieurs centaines de mètres, mais le père de famille ne renonce pas. L\'un des deux fuyards ayant perdu sa bombe lacrymogène, l\'autre a tenté de la ramasser. Le jeune papa a sauté sur l\'occasion, il a attrapé l\'agresseur et l\'a plaqué au sol : \"il a réussi à m\'asperger de gaz lacrymogène. [...] je l\'étranglais, et je l\'ai forcé à me donner le nom de son complice\".
Le jeune homme a tenu bon jusqu\'à l\'arrivée des gendarmes, qui ont pris le relais. Et qui ont appris à cet ange gardien improvisé qu\'il avait pris beaucoup plus de risques que ce qu\'il croyait : les agresseurs étaient en effet en possession d\'un \"couteau avec un manche en bois où était gravée une tête de cerf\".
Le père de famille a malgré tout avoué que \"ce serait à refaire, je le ferais\".

Cet homme courageux a repris le cour de sa vie normalement. Ce qui n\'est pas le cas de sa compagne, qui \"a peur de sortir seule\". Ni de la victime, qui a subit un traumatisme psychologique important, et s\'est installé chez son fils pendant quelques mois.

L\'agresseur principal de la vieille dame, un luxovien de 23 ans, a été jugé en comparution immédiate. Il a tenté d\'expliquer qu\'il avait été \"contraint et forcé\" de voler ce sac, \"pour rembourser une dette de drogue, 300 grammes de cannabis\". \"Sinon, ils s\'en seraient pris à ma famille\".
Le jour même il avait déjà tenté, avec le même complice, de dérober la caisse d\'une supérette de Lure.
Le jeune homme a écopé d\'une peine de 18 mois de prison, dont 6 avec sursis. Il devra également verser une indemnité de 1000€ à sa victime, et de 500€ au papa qui a contribué à son arrestation.
Son complice, âgé de 17 ans, sera jugé plus tard. Il a toutefois déjà reçu l\'interdiction d\'entrer en contact avec son copain, écroué à la maison d\'arrêt de Lure.

Laure Godey
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?