Vesoul reçoit le PSG : réactions

D\'un côté, le Paris-Saint-Germain, une équipe de Ligue 1 et des joueurs professionnels. De l\'autre, le Vesoul Haute-Saône Football, une équipe de CFA et des joueurs amateurs.
Hier soir, les premiers ont vaincu les seconds. L\'issue était assez prévisible. Pourtant, la petite équipe vésulienne a donné du fil à retordre aux footballeurs parisiens, qui n\'ont marqué qu\'un tout petit but. Un but \"complètement con\" selon un supporter du VHS.
Voici quelques réactions...

Honneur aux gagnants, qui n\'ont pas vraiment apprécié la météo haut-saônoise :

Robin Leproux (président du Paris SG): \"Je suis très satisfait de la qualification. C\'était un match compliqué. Je ne comprends pas qu\'on puisse faire jouer un 8e de finale dans de telles conditions. Le ballon et le football n\'étaient pas faits pour ce terrain. J\'ai craint pour l\'intégrité physique de mes joueurs. [...]\"
Zoumana Camara (défenseur et capitaine du Paris SG): \"C\'était un contexte difficile, sur un terrain synthétique pas évident. On passe en quart de finale de la Coupe de France, il faut savourer, c\'est un bon bol d\'air. Il faudra s\'appuyer sur cette solidarité, même si on est encore perfectibles. La Coupe de France, c\'est un des moyens de sauver notre saison; en championnat, ça va être difficile. Vu les conditions du match, vu le dernier résultat en championnat, on doutait un peu, et tout ça réuni a fait qu\'il ne fallait pas s\'attendre à un grand match de notre part. Mais dans un match de coupe, seule la qualification compte.\"

Du côté des perdants, les conditions météorologiques font beaucoup moins parler d\'elles. Les supporters préfèrent souligner le très bon jeux des vésuliens, avec un optimisme à toute épreuve : \"Vesoul, c\'est les meilleurs, ça se voit sur le terrain\" (Matthis et Marceau, 9 et 11 ans), \"Franchement, c\'est le même niveau\" (un amateur de football non-vésulien, donc objectif).
Même à la fin du match, pas question de jeter la pierre à des joueurs amateurs mais doués : le maire de Vesoul, Alain Joyandet, a déclaré qu\'\"il s\'en ait fallu de peu. Paris a gagné, mais Vesoul s\'offre une belle sortie de la compétition.\"
Pour une fois, Yves Krattinger était d\'accord avec son rival politique : \"Les Vésuliens ont été très combatifs, le match nul avec prolongation n\'aurait pas été scandaleux. Nous n\'avons pas vu sur le terrain les quatre divisions d\'écart\".

Le VHS peut donc quitter la Coupe de France la tête haute, ses supporters n\'ont pas eu honte de lui hier soir.

Laure Godey
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?