Bethoncourt (25) : La mort dans l\'âme

Mais où va-t-on s\'il n\'est désormais même plus possible de se suicider tranquillement chez soi ? C\'est au prix de cette incompréhension qu\'un Bethoncourtois a hier molesté deux pompiers venus le dissuader de se tailler les veines, suite à l\'appel inquiet d\'une voisine.

Ainsi reçus à coups de poing au visage, les secouristes réussissaient surtout à décupler la motivation du \"désespéré\", qui, pour s\'être alors senti en danger de vie, aura été d\'avis de troquer son couteau… contre une hache.

Manquant simplement de tranchant dans ses décisions, l\'homme surexcité et menaçant était finalement maîtrisé en un seul morceau par les gendarmes arrivés en renfort, avant d\'être conduit dans un établissement spécialisé… lui qui venait donc de passer 8 mois en prison, pour avoir déjà témoigné de sa tendance suicidaire et meurtrière en septembre 2012, à l\'occasion d\'une course poursuite sur l\'A36.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?