Pont-de-Roide (25) : Pour deux verres, t’as plus rien

En cet après-midi du 17 décembre 2013 à Pont-de-Roide, son coup dans le nez avait tapé dans l\'œil d\'un automobiliste. Et c\'est ainsi après avoir éveillé ses soupçons par une conduite très incertaine que ce chauffeur de bus scolaire avait été signalé aux gendarmes. Lesquels l\'avaient alors effectivement contrôlé à un taux de 1,42 g d\'alcool par litre de sang.

Jugé hier devant le tribunal correctionnel de Montbéliard, le quinquagénaire aura sans faute reconnu la sienne, expliquant avoir abusivement arrosé de deux pastis la venue de sa fille, qu\'il avait ce jour-là invitée à déjeuner.

Une double rasade dont on devine exceptionnellement l\'arrière-goût plus amer qu\'anisé ! Car quand bien même le prévenu aura évité un séjour à l\'ombre en écopant d\'un petit mois de prison avec sursis, il a depuis perdu son emploi et ne pourra récupérer son précieux permis que d\'ici un an… avec en outre l\'interdiction formelle de conduire un véhicule de transport en commun durant trois autres années.

Ce qui, très lucidement cette fois, le laissait envisager dès l\'issue de l\'audience une probable reconversion dans un autre domaine d\'activité…

Qui a dit l’œnologie ?

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?