Besançon : La mort dans l’âme

A Besançon, que des animations aient eu lieu dans la rue de Belfort à l'occasion des Eurockéennes n'aura pas été une mauvaise idée en soi. Seulement, si le concept est amené à être repris pour les prochaines éditions, peut-être serait-il quand même bon de réfléchir à quelque chose d'un peu plus… festif. Car si l'effervescence aura bien été au rendez-vous de cette fin de semaine, il est à regretter qu'un meurtre par balles et un suicide en aient été à l'origine.

Alors que nous vous avions déjà parlé du premier, le second est survenu hier depuis le 5e étage d'un immeuble, d'où un jeune homme d'une trentaine d'années aura donc décidé de mettre fin à ses jours en se défenestrant. Décédée des suites de ses blessures, la victime était connue pour être fragile psychologiquement.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?