La politique sociale de Sarkozy jugée négativement par 63% des Français

Plus de six Français sur dix (63%) jugent négativement l'action de Nicolas Sarkozy depuis 2007 en matière de politique sociale, contre 34% positivement, selon un sondage CSA-Cap publié vendredi par l'Association des journalistes de l'information sociale (Ajis) et DomPlus.

Quand ils pensent à l'action du président de la République depuis 2007 en matière de politique sociale, 29% des Français la jugent "très négative" et 34% "assez négative", tandis que 3% la trouvent "très positive" et 31% "assez positive". Ils ont été 3% à ne pas se prononcer.

Interrogés plus précisément sur divers domaines, c'est en matière de pouvoir d'achat que les Français semblent les plus critiques : plus des trois quarts (76%) perçoivent l'action du chef de l'Etat comme "plutôt négative", seuls 18% la considèrent "plutôt positive".

Pour une majorité des Français, l'avis est aussi plutôt négatif sur la lutte contre le chômage (68% contre 27%), la lutte contre la pauvreté (69% contre 26%), l'incitation à travailler plus (60% contre 36%), le dialogue entre le patronat et les syndicats (57% contre 30%, 13% ne se prononçent pas).

Concernant l'efficacité du service minimum dans les transports en cas de grève, l'action est vue comme "plutôt négative" à 48%, contre 40% (12% ne se prononçent pas).

A propos de la réforme des retraites, seuls les syndicats inspirent "plutôt confiance" à une majorité de Français (54%, contre 42% qui n'ont "plutôt pas confiance"), selon ce sondage.
En revanche, plus des deux tiers d'entre eux (67%) n'ont "plutôt pas confiance" dans le patronat pour cette réforme, contre 26% éprouvant plutôt de la confiance.
A 64%, les Français n'ont plutôt pas confiance en Nicolas Sarkozy pour cette réforme, contre 32% ayant plutôt confiance.
L'opposition de gauche inspire également plutôt pas confiance à une majorité de Français, mais dans une moindre mesure (55%, contre 38%).

Sur les décisions prises par le président de la République pour faire face à la crise, 49% des Français les jugent mauvaises, contre 47%.

Près d'un Français sur deux (49%) estime la société française moins solidaire qu'il y a trois ans, tandis que 37% répondent "ni plus ni moins" et 11% plus solidaire.

Ce sondage de l'institut CSA et de Cap pour l'Ajis et DomPlus a été réalisé par téléphone les 19 et 20 mai auprès d'un échantillon national représentatif de 1.000 personnes âgées de 18 ans ou plus, constitué selon la méthode des quotas.

AFP
Publié le vendredi 4 juin 2010 à 19h08

Confirmez-vous la suppression ?