Besançon : La pub fait des ravages

Si pour la majorité des gens la publicité est avant tout agaçante à la télévision ou sur Internet, il en est pour qui cette aversion prend de telles proportions qu\'ils ne peuvent absolument pas voir en peinture (ou plutôt en affiches) quelque objet promotionnel que ce soit.

Et c\'est notamment le cas à Besançon, où l\'attaque aux panneaux publicitaires est devenue monnaie courante. Ces dernières nuits, pas moins de 18 supports de propagande ont ainsi fait les frais de dégradations.

Un acte de violence gratuit ? Pas vraiment ! puisqu\'en plus de dénoncer notre société de (sur)consommation, ces agissements s\'inscrivent dans une longue tradition qui, en 4 ans, a déjà coûté la vie à près de 700 autres affichages de l\'agglomération, pour un total cumulé de 800 000 euros de dégâts.

Presque le prix d\'un vélodrome ? Pas faux...

C.R
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?