Besançon : La récidive vous va si bien

Sa potion magique à lui, c'était un cocktail d'alcool (bière) et de médicaments (Valium). Et force est de constater que sous l'effet de ce curieux mélange, ce trentenaire avait honorablement su tenir la dragée haute aux quatre agents de police venus l'interpeller le mois dernier.

Sollicités pour mettre un terme à son tapage le long de la rue de Dole, ceux-ci avaient effectivement dû faire face à une révolte menée "coups de pieds battant" par l'individu, remonté comme une horloge comtoise, et du reste tout aussi généreux en crachats et en insultes.

Présenté une "première fois" début septembre devant le tribunal correctionnel de Besançon, l'homme au casier judiciaire déjà lourd de 11 mentions était invité en fin de semaine dernière à connaître pour de bon le verdict de la cour, qui le jugeait pour rébellion, outrages et violences envers des représentants de la force publique.

Trois chefs d'accusation pour lesquels 15 mois d'emprisonnement auront initialement été requis en raison de son passif… et pour lesquels 2 mois de prison avec maintien en détention auront finalement été prononcés.

C.R
Publié le lundi 30 septembre 2013 à 14h35

Confirmez-vous la suppression ?