La semaine de la courtoisie au volant

Coups de klaxons intempestifs, refus de priorités, gestes injurieux: les usagers de la route sont incités à réfréner ces incivilités pendant au moins quelques jours, le temps de la semaine internationale de la courtoisie sur la route, organisée du 19 au 24 mars.

Deux-roues contre voitures, taxis contre vélos, véhicules divers contre piétons, Parisiens contre provinciaux... Sur la route, l'enfer c'est souvent les autres.
"Cela ne sert à rien de chercher à arriver avant même d'être parti", tente de convaincre Régis Chomel, président de l'Association française de prévention des comportements sur la route (AFPC), à l'initiative de cette semaine de sensibilisation.
M. Chomel rêve d'une route où "les automobilistes ne grillent pas les stops, les cyclistes ne roulent pas à contresens, les piétons regardent à droite et à gauche..."
"Le véritable enjeu, c'est la modification des comportements en ville, où il n'y a pratiquement pas de sanctions, car il n'y a pas de contrôles routiers, peu de radars...", estime-t-il.

Pendant cette semaine de la courtoisie, des actions de sensibilisation et de prévention seront organisées un peu partout pour inciter piétons, deux-roues et automobilistes à mieux cohabiter.
Les enfants seront une des cibles privilégiées de cette campagne : "Ce qui est important, c'est l'éducation des enfants dès leur plus jeune âge, pour que leurs gestes se transforment en réflexes: ne pas courir en traversant la rue, être attentif", explique Colette Olivero, présidente de l'association Réagir-L'enfant et la rue.

Alors même si vous êtes pris dans les bouchons, plutôt que d'insulter l'automobiliste voisin, souriez lui!
Publié le mercredi 21 mars 2012 à 11h02

Confirmez-vous la suppression ?