Le Bisontin Bernardin Kingue Matam accuse les athlètes olympiques de dopage

Bernardin Kingue Matam est un de nos meilleurs haltérophiles français. Originaire de Besançon (25), il a terminé 8e des moins de 69 kilos.

Cette performance honorable a laissé l\'homme déçu qui se serait vu plus près du podium.

Mais, ce qui a marqué les esprits ce sont ses déclarations sur les athlètes qui ont terminé sur le podium dans cette épreuve difficile.

Pour Bernardin Kingue Matam, les 5 premiers seraient dopés, les qualifiant même de monstres. Il pourrait donc gagner plusieurs places une fois que les contrôles anti-dopages auront été réalisés. L\'espoir d\'approcher le podium est toujours bien présent...

De toute manière, les JO de Rio sont gâchés depuis longtemps par l\'affaire de dopage qui a secoué la fédération russe. Des athlètes, dont le dopage est avéré, participent aux jeux.

Il n\'est donc pas étonnant que les athlètes commencent à briser la loi du silence qui règne sur les Jeux Olympiques depuis quelques années.

Une question se pose tout de même : si tous les sportifs dopés doivent être exclus des jeux, restera-t-il suffisamment de participants pour organiser de nouveaux JO ?

En ce qui concerne notre ami Bernardin Kingue Matam et compte tenu de sa performance, il sera au pire contrôlé positif à la cancoillotte et au Pontarlier anis, ce qui ne devrait pas inquiéter le CIO...
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?