Besançon : Le luxe d’aller à l’école

Gratuits pour la quasi totalité du département du Doubs mais payants en terres bisontines, les transports scolaires n'ont pas fini d'entamer le budget des familles de la capitale comtoise.

Actuellement facturées 15 € par mois ou 165 € à l'année pour le 1er enfant, et 10 € par mois ou 110 € à l'année pour les suivants, les cartes d'abonnement dédiées aux jeunes de plus de 4 ans seraient en passe d'enregistrer une augmentation de leurs tarifs pour la rentrée à venir. Une habitude chez Ginko qui, pour le coup, n'entend pas y aller de main morte en prévoyant une hausse des prix de l'ordre de… 40 %.

Soit, de base, une majoration de 6 € sur la carte mensuelle et de 66 € sur la formule annuelle. Un triple 6 satanique pour un abonnement Diabolo ? Faute d'être justifié, ça ne manque au moins pas d'une certaine logique… laquelle n'aura d'ailleurs sans surprise pas manqué d'effrayer les associations de parents d'élèves, reçues hier par les représentants de la CAGB.

"Invitées" à faire part de leurs contre-propositions, les fédérations FCPE et PEEP auront notamment soumis l'idée de répartir la hausse tarifaire sur tous les usagers des transports en commun (déjà en attente de leur propre quenelle annuelle), ou, plus utopique encore, demandé la gratuité des transports scolaires pour l'ensemble des élèves du Grand Besançon.

Des revendications restées sans suite à l'issue de la rencontre, mais qui devraient faire l'objet d'une nouvelle réunion en septembre… Quand tout sera déjà en place.

A défaut d'avoir été entendues, au moins auront-elles été écoutées.

GéPé
Publié le mardi 2 juillet 2013 à 11h11

Confirmez-vous la suppression ?