Le monde va de mieux en mieux et tout le monde s'en fout

Depuis des semaines, les mouvements sociaux se succèdent. On a tout d'abord les gilets jaunes qui ont ouvert le bal. Ils ont été maintenant rejoint par les lycéens, les ambulanciers et bientôt les transporteurs.

Dans ce contexte de revendications fortes, on doit s'interroger : est-ce que tout va vraiment de plus en plus mal ?

En réalité, il semble que – au contraire – tout aille de mieux en mieux. Le problème est le suivant : personne ne s'en rend compte !

1) Il y a de moins en moins de pauvres

En 1950, on estime que la moitié de la population mondiale vivait dans une pauvreté extrême.

Depuis des années, on pense que ce chiffre est tombé à 10 %. En France, on pense que 14 % des personnes vivent sous le seuil de pauvreté.

Un chiffre qui augmente depuis les années 2000 mais qui doit être relativisé : les pauvres peuvent maintenant vivre avec électricité, eau courante ou chauffage – ce qui n'était pas le cas il y a 60 ans.

2) On sait presque tous lire et écrire

Il y a deux siècles, la lecture et l'écriture étaient réservées à des élites et 90 % de la population ne savait ni lire ni écrire.

Aujourd'hui, 90 % des gens peuvent lire et écrire.

3) L'espérance de vie augmente

Depuis les années 50, l'espérance de vie en France a fait un bond spectaculaire passant de 68 ans à plus de 80 ans.

4) La mortalité infantile diminue

En 1800, presque 10 % des enfants de moins de 5 ans mouraient.

Aujourd'hui ce chiffre a largement été amélioré grâce aux avancées de la médecine et nos enfants ont beaucoup plus de chances de survie.

5) Les énergies propres coûtent de moins en moins cher

Vous voyez pousser des éoliennes et des panneaux solaires un peu partout ?

C'est parce que ces énergies propres et renouvelables coûtent de moins en moins cher à l'installation.

6) Les gens travaillent de moins en moins

En 1950, les Français travaillaient en moyenne plus de 1900 heures chaque année.

Avec les avancées sociales, ce nombre est tombé à moins de 1500 aujourd'hui.

Les Beatles avaient donc raison : "it's getting better all the time".
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?