Larnod (25) : Le petit village qui résiste à l\'envahisseur EDF

Il ne faut pas chercher bien loin pour trouver la première commune qui rejette le nouveau compteur d\'électricité connecté « Linky ».

En effet, le conseil municipal de Larnod (environ 800 habitants, Doubs) a décidé d\'empêcher ERDF d\'installer « Linky », cet appareil qui permet des relèves à distance, des déménagements simplifiés et une meilleure gestion de sa consommation électrique.

Le maire justifie sa décision en indiquant que ces compteurs sont potentiellement mauvais à la santé. Interrogés par France 3, les Larnodiens pensent qu\'ils ne servent à rien.

Pourtant, il est facile de démêler le vrai du faux dans cette histoire ! La vraie raison de ce refus tient en deux choses.

Premièrement, comme les agents ERDF constituent les seuls touristes de la commune, la pose de ces nouveaux compteurs risque de rendre son territoire moins attractif en l\'absence des fourgonnettes bleu qu\'on croisait quelques fois.

Deuxièmement, si on facilite le déménagement des habitants de Larnod, plus rien ne peut les y retenir et ils finiront tous, un jour ou l\'autre, par descendre la colline et habiter Besançon, Beure voir même Planoise (un quartier toujours très animé).

L\'opposition de la mairie au compteur nouvelle génération Linky est donc une mesure qui vise à empêcher Larnod de devenir une ville fantôme.

Rappelons que ce nouveau compteur est gratuit pour l\'usager et qu\'une décision des pouvoirs publics a rendu sa pose obligatoire dans toute la France.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?