Tout Besançon sur Internet
METEO Besancon 
 Prévisions Détaillées 
Ce jour
12
Besancon
Dim
19
Lun
20
Mar
19
Mer
13
CPAM
 
Toute l'actualité
 Le projet de prison expérimentale validé dans le Jura
Envoyer à un ami par email
 Géolocaliser

Malgré le désaccord de plus de la moitié de la population de Saint-Julien-sur-Suran, dans le Jura, le conseil municipal a donné son accord pour l'implantation d'une prison expérimentale à la sortie de la commune.

Depuis que l'ex-homme d'affaires Pierre Botton a présenté son projet de prison expérimentale, les habitants de Saint-Julien-sur-Suran se sont divisés en deux clans : les pour et les contres.
D'un côté il y a ceux qui voient d'un bon oeil cette prison ouverte, censée favoriser la réintégration à la société des détenus. D'un autre côté, il y a ceux qui craignent pour leur tranquillité : des prisonniers qui auront la clé de leur cellule, forcément, cela inquiète.

Dimanche dernier, un référendum a été organisé : il a obtenu 54% de voies contre le projet. Ce n'était toutefois qu'un vote consultatif, la décision définitive revenant au conseil municipal. Or celui-ci a décidé de ne pas suivre l'avis de ses électeurs, et a voté en faveur de ce projet à sept voies contre quatre.
La conseillère générale Hélène Pélissard s'est félicitée de cette décision, estimant que cette prison est un "magnifique projet humain", "structurant pour le territoire".

Un établissement pénitentiaire nouvelle génération devrait donc bientôt voir le jour à Saint-Julien-sur-Suran. Il accueillera 120 détenus condamnés pour la première fois à des peines n´excédant pas cinq ans, « hors crimes sexuels et crimes de sang ». Ils pourront travailler dans un centre commercial adjacent, ouvert au public, et au sein de l´établissement. Les détenus auront la clé de leurs cellules, qui seront sans barreaux. Au sein de la prison, il n´y aura ni quartier disciplinaire, ni grillage ni barbelés, à l´exception de la double paroi grillagée qui entourera le centre.

Si ce projet fait polémique dans le Jura, une autre commune franc-comtoise se montre très intéressée. Arc-les-Gray, en Haute-Saône, envisagerait en effet d'implanter un établissement semblable sur son territoire.
actualités Besançon Publié le jeudi 15 mars 2012 à 16h39
Nos articles sont rédigés en compilant des informations issues des enquètes réalisées par nos reporters, de sources officielles, des participations des internautes, de blogs, de l'Agence France Presse (AFP), l'Est Républicain, France 3, France Bleue, La Gazette, MaCommune, Plein Air, Le Progrès, Le Pays. Les illustration (photos ou dessins) n'ont pas de rapport avec l'article
Réaction de farfadet
“De mieux en mieux, vraiment du n'importe quoi.
Je pensais qu'on avait touché le fond dans ce domaine,
mais je vois qu'on peux aller encore plus loin.
actualités BesançonEnvoyée le jeudi 15 mars 2012 à 20h18
Réaction de nikles007-54349
“Je trouve qu'il faut se féliciter et être fière que notre région serve de base d'assainissement morale et mental,
et vienne en aide notre société.

@Farfadet, je ne comprends votre réaction. Des prisons, il en faut, vous en conviendrez. Mais a coté de chez vous, vous en convenez plus. ”
actualités BesançonEnvoyée le mardi 20 mars 2012 à 13h55
Réaction de farfadet
“En l'occurrence, je n'appelle plus cela une prison...
Maintenant, si vous êtes fiers de remplacer nos prisons déjà bien laxistes, par des établissements d'accueil pour délinquants... Je me pose la question de savoir où est la punition dans tout ça. On leur offre tout ce qu'ils n'ont peut être même plus à l'extérieur, un logement, de la nourriture et maintenant du travail. Non seulement ils nous portent préjudice, mais en plus on paye pour leur soit disant "détention".
Faut arrêter le délire!!!!
actualités BesançonEnvoyée le mardi 20 mars 2012 à 17h34
Réaction de Rantanplan
“A mon avis l'objectif ici n'est pas de punir mais de rééduquer, afin d'éviter les récidives. Pour des petits délits ça peut être intéressant.
De toute façon pour l'instant c'est une expérimentation, si ça marche tant mieux, et si ça ne marche pas l'idée sera abandonnée.”
actualités BesançonEnvoyée le mercredi 21 mars 2012 à 13h55
Réaction de gerard25
“N'avez-vous pas établi un lien entre l'ouverture de prison et la fermeture de classes ?
V. Hugo encensé sur de l'affichage public par la ville de Besançon disait quelque chose du genre "une école qui ouvre, c'est une prison qui ferme".

C'est certainement réducteur, simpliste, mais quand même...”
actualités BesançonEnvoyée le mardi 27 mars 2012 à 15h22
Réagir à cet article :
Merci de vous connecter pour réagir à cet article  •  Créer un compte
 
LISTE DE DIFFUSION
Faire de www.Besac.com votre page de démarrage Page de démarrage
Ajouter www.Besac.com à vos Favoris Ajouter à vos Favoris
A propos de www.Besac.com Qui sommes-nous?
Contacter l'équipe www.Besac.com Nous contacter
Mentions Légales & Conditions Générales d'Utilisation www.Besac.com Mentions légales
Siret : Besançon 437701402
Création de site Internet:
DynAgence : création hébergement sites internet Besançon  DynAgence.fr