Le sperme franc-comtois de plus en plus recherché

L'Agence de biomédecine, en collaboration avec les centres de dons et les associations, a souhaité alerter la population pour faire passer un message : le sperme des Français vient à manquer. De plus, sa qualité serait en nette baisse !

Une campagne de sensibilisation a donc été lancée pour inciter les hommes à donner leurs spermatozoïdes.

Avec moins de 300 dons par an, il devient impossible de satisfaire les besoins. De plus, le délais d'attente est encore trop long pour les femmes qui souhaitent bénéficier d'un don pour faire un enfant. En 2015, 971 enfants sont nés grâce à un don.

Avec aussi peu de donneurs, si quelques centaines de franc-comtois pouvaient donner leur sperme, il sera plus facile pour l'Agence de biomédecine de faire face à la demande.

Une demande qui pourrait même doubler si l'ouverture à la PMA pour tous est validée.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?