Doubs : Le suspense n’en valait pas la peine

Après s'être accordé trois bonnes semaines de réflexion, le tribunal correctionnel de Besançon était amené hier à statuer sur le sort de cette quadragénaire peu scrupuleuse qui avait escroqué de plusieurs dizaines de milliers d'euros la famille d'une voisine et amie, en s'inventant notamment un cancer…

Difficile de fomenter plan plus odieux ? Nous sommes bien d'accord ! D'autant plus que cette situation avait fini par pousser l'une des ses proies à commettre une tentative de suicide. En cela, il n'était pas à exclure que la justice revoie peut-être un peu à la hausse la peine réclamée par le parquet.

Qu'en a-t-il été ? Eh bien… pour avoir ainsi anéanti toute une famille, l'accusée a logiquement été condamnée à dédommager ses victimes… ainsi qu'à 10 mois de prison avec sursis et mise à l'épreuve. Autrement dit, à la même peine que celle initialement requise.

.
Publié le jeudi 21 mai 2015 à 10h07

Confirmez-vous la suppression ?