Le tramway de Besançon : puisque l\'on vous dit que tout va bien !

Joyeux anniversaire : cela fait deux ans que le tramway de Besançon (25) a été mis en service. L\'occasion de faire un bilan de l\'activité du « tram ».

Actuellement, le tramway réalise 40 000 voyages par jour. Lors de la phase préparatoire, il était question de réaliser 47 000 voyages par jour. On a donc un écart très significatif de plus de 15 % entre ce qui était prévu et ce qui a été réalisé.

Depuis sa mise en service, le tramway, qui consomme de l\'électricité nucléaire, a permis d\'économiser environ 850 000 litres de gazole. L\'économie financière est donc d\'un peu plus d\'un million d\'euros...

Le projet en a coûté 228 millions, ce qui veut dire qu\'il faudra encore 400 ans pour amortir les coûts des travaux à ce rythme ! Et encore, dans ce calcul, on ne compte pas la facture d\'électricité.

Les Bisontins semblent aussi préférer le bus. En effet, 51 % des trajets se font encore via le réseau de bus. Le tramway comptabilise 40 % des trajets urbains et 9 % des périurbains. Il faut souligner que le trajet actuel du tramway exclut automatiquement tous le nord de Besançon. Les usagers de ces quartiers sont obligés d\'emprunter le bus.

Tout n\'est pas noir, car le tramway bénéficie d\'un taux d\'accidents très bas avec seulement 18 accidents enregistrés en 2015. C\'est donc un transport très sûr pour les passagers.

Mais, globalement, c\'est un semi-échec. Le « tram » est bien utilisé, mais pas autant que ce qui était prévu. La perspective de la création d\'une troisième ligne s\'éloigne toujours un peu plus.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?