Les adieux à Météo-France en Franche-Comté

Bien qu'elle ne dise pas toujours la vérité, Météo-France est une institution aimée des français. Le sujet de conversation préféré de ceux-ci étant... la météo bien sûr!
Mais voilà qu'aujourd'hui les turbulences s'emparent de cet organisme. Et dans les couloirs de Météo-France, les orages dévastateurs ont pour nom "restructuration". De nombreux changements vont en effet affecter cette célèbre administration d'ici 2012. Parmi eux, la suppression d'environ 500 emplois (Météo-France compte actuellement 3500 salariés) et la fermeture d'une cinquantaine de stations.
La Franche-Comté est particulièrement touchée par ce plan de restructuration, puisque les stations de Belfort, Vesoul et Lons-le-Saunier fermeront définitivement leurs portes. Au final, seule la station de Besançon échappera à cette catastrophe pas très naturelle.

Alors, quelles conséquences pour les prévisions météorologiques dans notre région? Aucune selon Météo-France, puisque des relevés continueront à être effectués à la station des Perches à Dorans, dans le Territoire de Belfort. Cette dernière étant totalement automatisée, elle sera en effet conservée.
Sauf que, et cela semble évident, il ne fait pas exactement le même temps dans le Territoire de Belfort que dans le Jura, dans les plaines de Gray que dans les montagnes du Haut-Doubs. Il est même prouvé qu'il fait plus chaud à Montbéliard qu'à Belfort, alors que les deux villes ne sont distantes que d'une vingtaine de kilomètres. Certes, la différence n'est que d'un degré, mais cela se compte en hiver!
Des détails qui ne semblent pas émouvoir la direction de Météo-France. Car après tout, la météo c'est comme l'horoscope, on est pas obligé d'y croire!
Publié le samedi 8 août 2009 à 09h00

Confirmez-vous la suppression ?