Tout Besançon sur Internet
METEO Besancon 
 Prévisions Détaillées 
Ce jour
15
Besancon
Lun
28
Mar
29
Mer
24
Jeu
20
CPAM
 
Toute l'actualité
 Les fleurs doivent se mettre au parfum
Envoyer à un ami par email

Des roses qui sentent la rose, du lilas au parfum de lilas... quelle banalité!
Sans doute inspirés par la Saint-Valentin toute proche, des scientifiques américains ont annoncé mardi qu'il est désormais possible de donner à une fleur un arôme qu'elle n'a pas, ou de rendre son parfum plus doux, en manipulant les gènes du végétal.

Une équipe de chercheurs de l'institut des Aliments et des sciences agricoles de l'Université de Floride a en effet découvert les gènes des essences chimiques qui définissent le parfum d'une fleur, ouvrant ainsi de nouvelles voies pour "changer" ou "tonifier" les composants d'un arôme.

"Pendant longtemps, les cultivateurs se sont focalisés sur l'aspect de la fleur, sa taille, sa couleur et combien de temps dure sa floraison, mais son parfum était ignoré", a dit David Clark, professeur d'horticulture à l'université de Floride.
Dans le futur, on pourra donc choisir parmi une multitude d'arômes, ou même faire des fleurs sans odeur, ont expliqué les chercheurs.

Pendant plus de dix ans, M. Clark et d'autres chercheurs ont analysé les gènes de 8.000 pétunias, ce qui leur a notamment permis de découvrir que le gène du parfum de l'huile de rose est le même qui donne un goût agréable à la tomate.
En manipulant ce gène, les chercheurs sont parvenus à créer des tomates avec une meilleure saveur, qu'ils sont disposés à commercialiser, tout comme les roses avec un parfum plus prononcé.

Des tomates parfumées à la rose, voilà une nouveauté qui plaira sans doute aux amoureux!

Laure Godey
actualités Besançon Publié le jeudi 11 février 2010 à 12h04
Nos articles sont rédigés en compilant des informations issues des enquètes réalisées par nos reporters, de sources officielles, des participations des internautes, de blogs, de l'Agence France Presse (AFP), l'Est Républicain, France 3, France Bleue, La Gazette, MaCommune, Plein Air, Le Progrès, Le Pays. Les illustration (photos ou dessins) n'ont pas de rapport avec l'article
Réaction de cathmich
“ça existe depuis longtemps.....en chimie au lycée les prof nous faisaient sentir des produits manipulés chimiquement qui sentaient la niaule de prune, de kirsch, etc...”
actualités BesançonEnvoyée le jeudi 11 février 2010 à 20h55
Réagir à cet article :
Merci de vous connecter pour réagir à cet article  •  Créer un compte
 
LISTE DE DIFFUSION
Faire de www.Besac.com votre page de démarrage Page de démarrage
Ajouter www.Besac.com à vos Favoris Ajouter à vos Favoris
A propos de www.Besac.com Qui sommes-nous?
Contacter l'équipe www.Besac.com Nous contacter
Mentions Légales & Conditions Générales d'Utilisation www.Besac.com Mentions légales
Siret : Besançon 437701402
Création de site Internet:
DynAgence : création hébergement sites internet Besançon  DynAgence.fr