Les jeunes français dorment mal

Une étude vient de révéler que les français, surtout les plus jeunes (16-30 ans) dorment de plus en plus mal. En cause : la mauvaise qualité du lit, les activités effectuées dans le lit, et le raccourcissement du temps de sommeil.

Le problème viendrait essentiellement du fait que presque la moitié des juniors ne considèrent pas leur lit comme étant \"indispensable à un bon équilibre de vie\". Beaucoup dorment sur un canapé ou un matelas simplement posé par terre. Or, un mauvais matériel de couchage n\'aide pas à trouver le sommeil. Il peut également entraîner de l\'irritabilité, des troubles de l\'attention et de la concentration.
Autre problème propre aux moins de 30 ans : ils utilisent leur lit pour faire beaucoup de choses... mais pas pour dormir. 66% y lisent, 59% y regardent la télévision, 42% y téléphonent, 35% y écoutent de la musique. 19% des jeunes travaillent dans leur lit, et 15% y mangent. Alors forcément, à force d\'y faire autant de chose, le cerveau ne sait plus à quoi sert un lit...
Les spécialistes de la santé le répètent pourtant : un lit est fait exclusivement pour dormir!

Certains résultats de cette étude sont toutefois difficilement analysables. Ainsi, les jeunes titulaires d\'un bac+2 dormiraient moins bien que les simples bacheliers et les diplômés bac+5. Toute explication quant à cette constatation est la bienvenue...

Cette étude concerne surtout les jeunes. N\'allez pas croire pour autant que les plus âgés (plus de 65 ans) n\'ont pas de troubles du sommeil! Au contraire : un tiers sont insomniaques, et beaucoup ont recours à des somnifères.
Mais problèmes de santé, soucis professionnels et familiaux expliquent facilement les mauvaises nuits des seniors.
Quant aux 30-65 ans, l\'étude n\'en parle pas. Peut-être dorment-ils trop bien pour être intéressants?

Laure Godey
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?